Thérapies ciblées

Les thérapies ciblées (encore appelées « traitements biologiques », ou « biothérapies »), sont des traitements qui ont révolutionné la prise en charge et la qualité de vie des patients atteints de maladies chroniques inflammatoires et de maladies auto-immunes.

Ce sont des médicaments qui agissent directement sur les mécanismes en cause dans ces maladies en ciblant spécifiquement les molécules responsables de l’inflammation et de l’auto-immunité.

Les thérapies ciblées sont prescrites principalement dans le cadre des rhumatismes inflammatoires chroniques (comme la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrite juvénile idiopathique, ou la spondylarthrite ankylosante), des maladies inflammatoires du tube digestif (comme la maladie de Crohn), des maladies auto-immunes (par exemple sclérose en plaques, lupus, vascularites) et auto-inflammatoires (comme les cryopyrinopathies), ou encore du psoriasis ou de l’asthme sévère. Leur prescription se fait la plupart du temps en cas d’échec des traitements usuels ou en première intention dans les formes sévères.

Il existe plusieurs types de thérapies ciblées:

  • celles dirigées contre les cytokines, qui sont des substances de signalisation cellulaire permettant aux cellules de communiquer entre elles (anti TNF alpha, anti interleukines…),
  • celles dirigées contre les lymphocytes, qui sont des globules blancs (cellules en charge de la défense de l’organisme) ayant un rôle majeur dans le système immunitaire.

Lorsqu’une thérapie ciblée doit être prescrite, un bilan doit être effectué avant comportant :

  • un bilan biologique standard, bilan viral, intradermoréaction à la tuberculine (ou quantiferon), radio du thorax, consultation dentaire, électrocardiogramme, électrophorèse des protéines,
  • une mise à jour du calendrier vaccinal avant de débuter la biothérapie,
  • une vaccination contre le pneumocoque (par Prévenar 13, puis 2 mois après par Pneumo 23) soit réalisée, ainsi que la vaccination annuelle contre la grippe.

Les vaccins vivants (contre la rougeole, les oreillons, la rubéole, la varicelle, la fièvre jaune ou la tuberculose par exemple) ne peuvent pas être réalisés sous thérapie ciblée.

Enfin, de manière générale, les thérapies ciblées sont prescrites à distance d’une grossesse.